Archives de
Étiquette : marshal French

La Première Guerre mondiale (partie VI) : Verdun, Somme, l’année des grandes batailles à l’Ouest (1916)

La Première Guerre mondiale (partie VI) : Verdun, Somme, l’année des grandes batailles à l’Ouest (1916)

Rappel : aux lourdes pertes austro-hongroises de 1914 (1,2 million d’hommes) vinrent s’ajouter les 800 000 pertes consenties entre janvier et avril 1915. Vienne suffoquait. Or, l’Italie y vit une occasion pour obtenir les terres austro-hongroises qu’elle revendiquait depuis des années. L’Allemagne était trop occupée par ses deux fronts pour réagir et la Russie, puis la Triple-Entente, firent des offres généreuses à l’Italie. Qu’importe la Triplice de 1882, l’Italie entra en guerre contre l’Autriche-Hongrie en 1915. L’offensive décidée par Cadorna, chef d’état-major…

Lire la suite Lire la suite

La Première Guerre mondiale (partie IV) : front de l’Ouest, tranchées et vaines offensives (1915)

La Première Guerre mondiale (partie IV) : front de l’Ouest, tranchées et vaines offensives (1915)

Rappel : A l’est, les Russes passèrent à l’action plus rapidement que ne l’avaient prévu les Allemands. Toutefois, le manque de communication entre les deux armées russes dirigées contre la Prusse orientale et le retard que prit une des deux armées sur l’autre permirent aux Allemands, après une défaite sans lendemain à Gumbinnen, de remporter la bataille de Tannenberg fin octobre 1914. Alors que le front de l’ouest s’immobilisait et semblait se diriger vers l’impasse, les Allemands estimaient désormais qu’en défendant…

Lire la suite Lire la suite

La Première Guerre mondiale (partie II) : début de la guerre à l’Ouest, de la bataille des frontières à la course à la mer (1914)

La Première Guerre mondiale (partie II) : début de la guerre à l’Ouest, de la bataille des frontières à la course à la mer (1914)

Rappel : Au lendemain de la guerre franco-allemande (1870-1871), le tout naissant Kaiserreich allemand craignait – à juste titre – l’esprit revanchard de la IIIe République française. Bismarck, fin politicien et chancelier allemand, mit dès lors en place le système bismarckien en Europe. L’Allemagne de Guillaume Ier se rapprocha ainsi de l’Autriche-Hongrie de François-Joseph Ier et de la Russie tsariste d’Alexandre II. Ladite Entente des trois empereurs, signée en 1873, faisait pourtant coopérer deux puissances aux intérêts contradictoires vis-à-vis des Balkans….

Lire la suite Lire la suite