Carthage antique (partie XVI) : la campagne d’Afrique et la fin de la Deuxième Guerre punique (204-202)

Carthage antique (partie XVI) : la campagne d’Afrique et la fin de la Deuxième Guerre punique (204-202)

galvus met medicine Rappel : Asdrubal Barca, qui avait déjoué la surveillance de Scipion en Ibérie pour rejoindre avec une armée son frère Hannibal en Italie, fut plus rapide que prévu. Il traversa la Gaule en deux mois seulement, là où son frère avait mis six mois. Les Romains interceptèrent un messager qu’il envoya à Hannibal pour le prévenir de son arrivée. Rome put ainsi, sur l’initiative normalement illégale du consul Néron, fixer Hannibal au sud tout en portant la majorité de ses forces…

flaming hot slot online free boringly Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XV) : Métaure et le tournant de la guerre (208-203)

Carthage antique (partie XV) : Métaure et le tournant de la guerre (208-203)

stromectol tabletter pris earnestly Rappel : En Ibérie, les Carthaginois d’Asdrubal ben Gisco, Asdrubal et Magon Barca furent vaincus plusieurs fois, dont une fois gravement, en 214*, par les Romains dirigés par les frères Scipion. C’est qu’Asdrubal Barca devait également gérer une campagne en Afrique. Avec l’allié massyles (dont le prince Massinissa), les Puniques défirent Syphax, roi des Massaesyles, qui s’était rapproché de Rome. La paix signée en 213, Asdrubal put se concentrer sur l’Ibérie. Sagonte tomba aux Romains en 212. Mais les trois chefs…

https://www.molequeproducoes.com.br/23-cat/dating_10.html Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XIV) : l’équilibre de la guerre (215-209 av. J-C)

Carthage antique (partie XIV) : l’équilibre de la guerre (215-209 av. J-C)

http://coupedeslaurentides.com/69974-neurontin-hair-loss-reversible-97191/ Rappel : Après ses victoires décisives à la Trébie et au Lac Trasimène, le général carthaginois Hannibal Barca écrasa une imposante armée romaine à Cannes, le 2 août 216*, dans le sud de l’Italie. Cette victoire de Cannes aurait dû pousser Rome à demander la paix, selon les règles tacites de la guerre. Pourtant, l’Urbs** en décida autrement et opta pour la résistance acharnée. Dans une situation politique et économique désastreuse, Rome parvint à encore lever des troupes en élargissant les critères…

Oltu new non gamstop casinos Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XIII) : la bataille de Cannes (216 av. J-C)

Carthage antique (partie XIII) : la bataille de Cannes (216 av. J-C)

stromectol in frankreich kaufen Hope Mills Rappel : Après ses victoires dans le nord de l’Italie au Tessin et à la Trébie en 218*, Hannibal s’aventura en Italie. Suivi de près par l’un des deux consuls romains, le stratège punique fut en mesure de tendre une terrible embuscade au lac Trasimène qui se solda par un anéantissement de l’armée romaine en 217. Si les Carthaginois dominaient sans conteste les débats en Italie, il n’en allait pas de même en Ibérie, laissée par Hannibal Barca aux bons soins…

Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XII) : Second échec aux Romains en Italie (217 av. J-C) et revers carthaginois en Ibérie (218-216 av. J-C)

Carthage antique (partie XII) : Second échec aux Romains en Italie (217 av. J-C) et revers carthaginois en Ibérie (218-216 av. J-C)

Rappel : A peine la Deuxième Guerre punique était-elle déclarée qu’Hannibal partit de Carthagène en Ibérie et se dirigea vers l’Italie. Il espérait ainsi porter la guerre sur les terres romaines et remettre en cause les alliances italiennes de l’Urbs. Il souhaitait également empêcher Rome de tirer profit de l’emprise imparfaite que Carthage possédait sur ses terres africaines et hispaniques. Dès la première année de la guerre (218*), Hannibal prit de court les Romains, traversa rapidement les Pyrénées puis les Alpes…

Lire la suite Lire la suite