Archives de
Étiquette : Alexandre le Grand

Carthage antique (partie IX) : l’Ibérie barcide (237-221 av. J-C)

Carthage antique (partie IX) : l’Ibérie barcide (237-221 av. J-C)

semi daonil online yes Rappel : La fin de la Première Guerre punique en 241* ne signifia pas la fin des conflits armés pour Carthage. Les mercenaires, si savamment utilisés contre les Romains, se rebellèrent une fois revenus en Afrique. Toute la région, soumise à de trop lourds impôts et toujours marquée par la répression carthaginoise du soulèvement ayant suivi le passage du consul romain Regulus, se dressa à nouveau contre la métropole africaine. L’échec des négociations déclencha en 241 un conflit qui perdura jusqu’à…

heidi slot machine Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie IV) : Agathocle, basileus hellénistique ? (313-289 av. J-C)

Carthage antique (partie IV) : Agathocle, basileus hellénistique ? (313-289 av. J-C)

mccomb best gay dating site Topeka Rappel : après ses succès face aux Syracusains en Sicile, Hannon le Grand avait renforcé son prestige en établissant plus solidement l’influence carthaginoise en Afrique en 360-350 av. J-C*. Ces succès n’empêchèrent pas Hannon, après une tentative de coup d’Etat échouée, d’être crucifié. Le Sénat gardait l’ascendant chez les Puniques. En Italie, Rome affirmait sa puissance au détriment de celle des Etrusques. En Sicile, les difficultés de Denys le Jeune se soldèrent par son renversement par le corinthien Timoléon, qui mit…

triple diamond Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie III) : de Timoléon à Agathocle (360-313 av. J-C)

Carthage antique (partie III) : de Timoléon à Agathocle (360-313 av. J-C)

Pallippatti wild casino no deposit bonus Rappel : en Sicile, le général syracusain Hermocrate déclencha la Deuxième Guerre gréco-punique par des provocations. Pour la première fois, Carthage intervint en Sicile sans y être invitée par une puissance locale. Cette guerre siculo-punique* provoqua une instabilité politique à Syracuse. Un certain Denys (plus tard dit « l’Ancien ») en profita pour prendre le pouvoir en 406 av. J-C. Les deux principaux belligérants avaient épuisé leurs ressources et une trêve fut conclue en 405**. Carthage profita de cette accalmie pour se rapprocher…

ivermectin in children Gudalur Lire la suite Lire la suite

Brièvement : Alexandre le Grand (356-323 av. J.C)

Brièvement : Alexandre le Grand (356-323 av. J.C)

gay hook up in hillsborough nh Le royaume de Macédoine intégra la civilisation grecque sous le règne d’Alexandre Ier (498-454*) en aidant la ligue grecque durant le dernier affrontement contre la Perse lors de la Seconde Guerre médique (480-479). Puis, une ère de prospérité se présenta à la Macédoine sous le règne du roi éclairé Archélaüs (413-399) qui réforma l’Etat et l’armée, tout en profitant du fait que les Grecs s’enfoncent dans la guerre du Péloponnèse (431-404). Philippe II de Macédoine monta sur le trône en…

Lire la suite Lire la suite

Alexandre le Grand (partie VIII) : la fin de l’empire (324-309 av. J.C)

Alexandre le Grand (partie VIII) : la fin de l’empire (324-309 av. J.C)

Rappel : de retour d’Inde, Alexandre retrouva son empire en lambeaux. L’absence prolongée du conquérant y avait semé la corruption et excité les ambitions. En 324 av. J.C, Alexandre s’attela à la tâche de restaurer son autorité sur ses terres. Mais là n’était pas son plus grand projet. Celui qui, désormais, se disait un dieu, voulait opérer une fusion des cultures occidentale et orientale. Pour cela, il organisa les noces de Suse, 10 000 mariages entre ses guerriers et des femmes perses….

Lire la suite Lire la suite