Carthage antique (partie XV) : Métaure et le tournant de la guerre (208-203)

Carthage antique (partie XV) : Métaure et le tournant de la guerre (208-203)

http://i75corridorcouncil.com/19930-glucophage-1000-online-27258/ Rappel : En Ibérie, les Carthaginois d’Asdrubal ben Gisco, Asdrubal et Magon Barca furent vaincus plusieurs fois, dont une fois gravement, en 214*, par les Romains dirigés par les frères Scipion. C’est qu’Asdrubal Barca devait également gérer une campagne en Afrique. Avec l’allié massyles (dont le prince Massinissa), les Puniques défirent Syphax, roi des Massaesyles, qui s’était rapproché de Rome. La paix signée en 213, Asdrubal put se concentrer sur l’Ibérie. Sagonte tomba aux Romains en 212. Mais les trois chefs…

much lasix cost Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XIV) : l’équilibre de la guerre (215-209 av. J-C)

Carthage antique (partie XIV) : l’équilibre de la guerre (215-209 av. J-C)

wysolone 60 mg price Rappel : Après ses victoires décisives à la Trébie et au Lac Trasimène, le général carthaginois Hannibal Barca écrasa une imposante armée romaine à Cannes, le 2 août 216*, dans le sud de l’Italie. Cette victoire de Cannes aurait dû pousser Rome à demander la paix, selon les règles tacites de la guerre. Pourtant, l’Urbs** en décida autrement et opta pour la résistance acharnée. Dans une situation politique et économique désastreuse, Rome parvint à encore lever des troupes en élargissant les critères…

Polkowice sertraline for sale Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XIII) : la bataille de Cannes (216 av. J-C)

Carthage antique (partie XIII) : la bataille de Cannes (216 av. J-C)

no deposit codes for lucky creek casino Rappel : Après ses victoires dans le nord de l’Italie au Tessin et à la Trébie en 218*, Hannibal s’aventura en Italie. Suivi de près par l’un des deux consuls romains, le stratège punique fut en mesure de tendre une terrible embuscade au lac Trasimène qui se solda par un anéantissement de l’armée romaine en 217. Si les Carthaginois dominaient sans conteste les débats en Italie, il n’en allait pas de même en Ibérie, laissée par Hannibal Barca aux bons soins…

http://worldupsidedown.news/20-cat/casino_48.html Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XII) : Second échec aux Romains en Italie (217 av. J-C) et revers carthaginois en Ibérie (218-216 av. J-C)

Carthage antique (partie XII) : Second échec aux Romains en Italie (217 av. J-C) et revers carthaginois en Ibérie (218-216 av. J-C)

Rappel : A peine la Deuxième Guerre punique était-elle déclarée qu’Hannibal partit de Carthagène en Ibérie et se dirigea vers l’Italie. Il espérait ainsi porter la guerre sur les terres romaines et remettre en cause les alliances italiennes de l’Urbs. Il souhaitait également empêcher Rome de tirer profit de l’emprise imparfaite que Carthage possédait sur ses terres africaines et hispaniques. Dès la première année de la guerre (218*), Hannibal prit de court les Romains, traversa rapidement les Pyrénées puis les Alpes…

Lire la suite Lire la suite

Carthage antique (partie XI) : d’Ibérie en Italie, Hannibal traverse les Alpes et l’emporte au Tessin et à la Trébie (218 av. J-C)

Carthage antique (partie XI) : d’Ibérie en Italie, Hannibal traverse les Alpes et l’emporte au Tessin et à la Trébie (218 av. J-C)

Rappel : Il ne fallut pas longtemps à Hannibal Barca, belliqueux et hostile aux Romains, pour assiéger Sagonte, alliée de Rome, en Ibérie. Dès 219*, Barca mena le siège de la ville, ce qui déclencha les hostilités entre Rome et Carthage en 218. Le Sénat carthaginois, belliqueux, accueillit la guerre avec enthousiasme. La métropole africaine était devenue plus puissante que lors du précédent affrontement. Hannibal Barca, en particulier, commandait à une armée professionnelle. Barca lui-même était un chef militaire accompli. Celui-ci…

Lire la suite Lire la suite