Archives de
Étiquette : Anne d'Autriche

Règne de Louis XIV (partie VI) : absolutisme et jansénisme (1653-1660)

Règne de Louis XIV (partie VI) : absolutisme et jansénisme (1653-1660)

Rappel : A peine Louis XIV, Anne d’Autriche et Mazarin furent-ils libérés de la Fronde à l’intérieur qu’ils durent redresser la situation à l’extérieur. C’est que l’Espagne de Philippe IV, contre laquelle la guerre n’avait jamais cessé, avait profité de la guerre civile française pour gagner du terrain aux frontières et ruiner des années d’efforts en Espagne, Italie et dans les Pays-Bas espagnols (Belgique actuelle). Mais elle n’avait su mettre la monarchie bourbonienne à genoux. Dès la fin de la Fronde…

Lire la suite Lire la suite

Règne de Louis XIV (partie V) : la guerre franco-espagnole (1648-1659)

Règne de Louis XIV (partie V) : la guerre franco-espagnole (1648-1659)

Rappel : Mazarin et Anne d’Autriche s’appliquèrent à reprendre le territoire du roi de France. La Normandie, la Bretagne puis Bordeaux tombèrent sous la férule royale, tandis que les frondeurs, méfiants les uns envers les autres, ne parvenaient pas se coordonner pour prendre Paris. Mais le fait de tenir prisonniers Condé, Conti et Longueville sans véritable raison poussa Monsieur vers Gondi et ces deux derniers vers Condé, devenu moins inquiétant que la « tyrannie » ministérielle de l’Italien. Le Parlement exigea la…

Lire la suite Lire la suite

Règne de Louis XIV (partie IV) : la Fronde des princes (1650-1653)

Règne de Louis XIV (partie IV) : la Fronde des princes (1650-1653)

Rappel : Alors que les traités de Westphalie étaient en négociation, Mazarin décida de lever davantage de fonds en saisissant des loyers illégaux et en vendant de nouvelles charges, provoquant la colère de Paris et le soulèvement du Parlement en janvier 1648. Mazarin tenta de le soudoyer, corrompre, ou d’y créer des dissensions mais la magistrature resta soudée, déclarant l’arrêt d’Union le 13 mai. Le peuple soutenait le Parlement, alors Mazarin fit mine de céder. Le 9 juillet, la Chambre Saint-Louis,…

Lire la suite Lire la suite

Règne de Louis XIV (partie III) : la Fronde parlementaire (1648-1650)

Règne de Louis XIV (partie III) : la Fronde parlementaire (1648-1650)

Rappel : Au XVIIe siècle, l’Etat français tendait vers l’absolutisme, c’est-à-dire la centralisation. Pour ce faire, celui-ci se structurait, récoltait mieux les impôts et imposait davantage, ce qui engendra des révoltes antifiscales répétées dans les milieux ruraux. Pourtant, ces impôts ne suffisaient pas à couvrir les coûts démesurés de la guerre, poussant l’Etat à emprunter non seulement aux banques italiennes, mais également aux « Grands ». Ces membres de l’aristocratie gardaient de ce fait une puissance significative. De par leur puissance, les « Grands »…

Lire la suite Lire la suite

Règne de Louis XIV (partie II) : le contexte de la Fronde (1635-1648)

Règne de Louis XIV (partie II) : le contexte de la Fronde (1635-1648)

Rappel : En 1517, les 95 thèses de Martin Luther donnèrent naissance au protestantisme. Cette nouvelle religion, dérivée du catholicisme, considérée comme une hérésie par le pape, gagna de nombreux Etats allemands du Saint Empire romain germanique, puis plusieurs Etats du nord de l’Europe. Cette nouvelle « religion prétendue réformée » engendra nombre de guerres, dont les huit guerres de Religion en France (1562-1598). En Allemagne, la situation se stabilisa avec la paix d’Augsbourg de 1555, permettant au protestantisme d’exister. Seulement, au…

Lire la suite Lire la suite